LES REALISATIONS

                             BANQUE CEREALIERE


Le grenier est construit, les achats nécessaires à faire face à la période de soudure ( de   mai  à octobre) sont engrangés et ....ça fonctionne !


            Fin juin 2007 :  inauguration du grenier !

 

Selon le cahier des charges, il est construit en banco (sol
et toit en ciment pour ne pas laisser passer la pluie) et fait
6 m de long, 5 m de large et 4 m de hauteur. L'aération
est assurée par la porte et la fenêtre.




            Le 14 janvier 2008 : tous les achats sont engrangés  

                         9 T de mil - 2 T 750 kg de riz
                         400 kg de sorgho - 200 kg de
                         haricots secs - 400 litres d'huile
                           

                                                     le président  et                                                                              la trésorière


            Le 10 avril 2008 : nous recevons un état financier arrêté au 26 février et correctement rempli                                           nous sommes rassurés quant à la gestion !


Et aujourd'hui en 2013 ?

Depuis octobre 2012, la gestion de la banque céréalière est assurée par un Bureau composé de 4 femmes élues par la population.

Leur objectif  est double :
  •  d'une part, décider des céréales à acheter en fonction des préférences des femmes      et 
  • d'autre part, vouloir que la BC joue pleinement son rôle pendant la période de soudure (de mai à octobre) à savoir garantir la disponibilité des denrées de base et faciliter l'accès à celles-ci à des prix raisonnables.
Avant de s'investir, elles ont accepté de suivre la formation de 3 jours à la "gestion d'une BC" dispensée par l'ONG ADDS, notre partenaire à Agadez : acheter au meilleur prix - stocker les denrées dans de bonne conditions de conservation - déterminer le PV complet qui permettra le réapprovisionnement l'année suivante - tenir les livres et surveiller les crédits éventuels octroyés aux familles - reconstituer les stocks pour l'année suivante.
Durant la première année de fonctionnement, un suivi est assuré par le formateur.


  

 Les achats ( mil, riz, niébé et huile) entreposés, la gérante,Ghaïcha AMOTANE, reçoit le cadenas du grenier

                                                            Bon vent à la nouvelle équipe !  


"Si nous disposions d'un moulin à fariner, notre travail au quotidien serait  moins pénible" nous disent les femmes ..... en effet, piler le mil (nourriture de base des Touareg) et autres céréales reste un travail long et fatigant.
Les femmes d'Awoudenine s'impliquent tellement dans le développement de leur village que nous ne pouvons pas leur refuser cela.  
Nous marquons notre accord à la condition que la gestionnaire reçoive une formation de quelques jours au fonctionnement u moulin.
Nous chargeons donc l'ONG ADDS, notre partenaire à Agadez, de se charger de la construction du local, de l'achat et du transport du moulin et de la formation de la gestionnaire.
                              Mars 2018, le moulin  est opérationnel !

   

       

                            Quel bonheur, de la farine sans trop d'efforts !     


retour page d'accueil