LES PROJETS

                   CONSTRUCTION en dur d'une CASE de SANTE



La problématique à la base du projet
Actuellement, pour dispenser les soins, les 2 secouristes/matrones se déplacent dans le village  - qui s'étire sur une longueur de 15 km - allant de cases en cases tandis que le secouriste-homme se déplace non seulement à Ouadenine mais aussi dans les campements avoisinants. 
Les 2 matrones nous disent " beaucoup de femmes du village d'à côté viennent accoucher dans notre village ; si nous pouvions disposer d'une structure en dur, nous pourrions mieux les accueillir et elles pourraient rester quelques jours après l'accouchement".

Le projet
En brousse, la CdeS est le dispensaire le plus proche pour les habitants. Elle dépend d'un Centre de santé intégré (c'est celui d'Egandawel situé à 12 km d'Ouadenine) qui lui, dépend de l'hôpital de district ( il y a 42 districts sanitaires pour le pays).
Son utilité est d'accueillir les malades et les femmes enceintes, traiter les urgences et organiser les évacuations vers les structures hospitalières les plus proches.
Dans le cas où  l'Etat reprend à son compte la CdeS, il y affecte un infirmier qu'il rémunère et assure l'entretien du bâtiment. La consultation et les médicaments sont payants sauf pour les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes. Les frais engendrés par ces 2 catégories de patients sont remboursés par le district sanitaire dont dépend la CdeS.
Un Comité de gestion sanitaire (composé de villageois) est alors créé dont le rôle est d'assurer le bon fonctionnement de la CdeS. 

Nous sommes conscients que disposer d'une structure en dur qui peut accueillir les consultations, les soins et les accouchements est un des moyens pour améliorer durablement la santé de la population.

La mise en oeuvre
En accord et en collaboration avec notre partenaire, l'ONG nigérienne ADDS (Alliance pour le Développement Durable et la Solidarité) sise à Agadez et avec qui nous travaillons depuis 2010, nous avons décidé de procéder en 2 étapes :
a) dans un premier temps, construire la CdeS sur base du plan et du devis reçus et la faire fonctionner avec les 2 secouristes/matrones; elles disposent du matériel de base et des médicaments indispensables.Quant au secouriste-homme, il continuera à parcourir les campements avoisinants.
Tous 3 ont reçu , en juillet 2014, une formation pratique dont l'objectif était l'actualisation de leurs connaissances. Celle-ci s'est faite au Centre de Santé Intégré d'Egandawel dont dépendra, à l'avenir, la CdeS d'Ouadenine!
b) dans un second temps, l'ONG ADDS aidera le chef du village à plaider, auprès des autorités sanitaires de Tchirozérine (au niveau du district), l'utilité d'une CdeS dans son village pour la région.
Les 2 matrones pourraient alors assister l'infirmier lors des accouchements et être rémunérées (?).

Coût total du projet : construction du bâtiment et du mur d'enceinte : 11 097 €
                                    aménagement en mobilier et matériel médical : 2 532 €

retour page d'accueil